Baccara-épisode 3: le clash

Le single « Parlez-vous Français » fut repris sur le deuxième album de Baccara, au titre toujours bien évocateur « Light My Fire »… Après avoir affirmé « oui monsieur, je peux boogie boogie toute la nuit », voilà donc que les deux coquines invitent à « allumer leur feu »… L’album fut distribué en Europe avec un succès mitigé, néanmoins passablement honorable au Danemark, en Suède, en Belgique et en Allemagne. Le duo apparut régulièrement dans les deux principaux shows télévisés de variété du Vieux Continent, les cultissimes « Sacha Distel Show » au Royaume Uni et « Musikladen » en Allemagne.

En 1978 sortit le single « The Devil Sent You to Lorado », traduit en espagnol pour les charts ibériques.

Un troisième album – « Colours » – sortit en 1979, avec des ventes plutôt décevantes, à l’heure où le style « Eurodisco » commençait à être supplanté par les vagues funky et new-wave annonciatrices d’une nouvelle ère pop. C’était le temps des débuts de Duran Duran et des premiers succès d’Orchestral Manœuvres in the Dark (OMD).

Le single « Sleepy Time Toy » tiré de l’avant dernier album du duo originel (« Colours ») fut l’objet d’une dispute fatale entre le producteur – marié à la brune Mayté Mateos – et l’autre duettiste de la formation, la « brune-tendance rousse » Maria Mendolia…

Cette dernière contesta le mixage studio de la chanson, qui laissait trop peu de place à sa voix. Frustrée, Maria intenta un procès qui se solda par le retrait des bacs des 250 000 exemplaires placés sur le marché. Il s’en suivit un nouveau mixage vocal pour rééquilibrer la présence des deux voix.  Le titre ainsi remixé ne rencontra pas le succès.

Lors d’un entretien télévisé sur une chaîne de télévision espagnole dans les années 80, Mayté Mateos expliqua que ce conflit (qu’elle qualifia de « tragique ») n’opposait pas les deux partenaires de scène, mais bien une des deux performeuses (Maria) et le producteur, en l’occurrence mari de l’autre duettiste (Mayté).

Quelques  années plus tard, lors d’un interview avec une radio espagnole, Mayté évoquait la naissance du duo en précisant « Moi je ne savais pas parler anglais, et ma partenaire ne savait pas chanter (ndr : !) (…) Si vous écoutez bien les enregistrements studio de nos titres originaux de l’époque, c’est toujours moi qui les portait vocalement ». Une déclaration qui a le mérite d’être claire sur la perception qu’avait Mayté des capacités vocales de sa « copine » …

Le single « Sleepy Time Toy » se retrouvait sur le quatrième et dernier album du duo dans sa formation initiale. Mixant les genres et tentant de s’adapter aux nouveaux beats de la pop synthétique, ce style musical hybride ne convainc plus les foules. L’album ne fut même pas distribué dans les pays anglo-saxons. Les tensions au sein du groupe étant à leur comble, le dernier album – « Bad Boys », fut réalisé avec d’autres producteurs.

Ni l’album ni son titre-phare – « Colorado » – ne furent un succès. Dans leurs apparitions télévisées pour défendre ce titre, on assistait déjà visuellement à la fin du duo. Les deux chanteuses se la jouaient solistes chacune dans leur bulle, sans la chorégraphie coordonnée qui avait forgé leur patte dans leurs performances scéniques antérieures.

Qu’allait-il se passer ensuite? L’épisode juridique allait-il entacher définitivement la carrière du duo? Quelles furent les conséquences de ce désaccord professionnel sur les relations entre les deux chanteuses? Passions, tensions, désillusions… vous saurez tout dans la suite de la grande saga Baccara, riche en rebondissements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s