Lale Andersen, de « Lili Marleen » à l’Eurovision

Le lien entre Marlène Ditriech et l’Eurovision…

En 1961, l’Allemagne était représentée par la chanteuse Lale Andersen, ultra médiatisée dans son pays, et pour cause puisqu’il s’agissait de l’interprète de la fameuse chanson « Lili Marleen », créée en 1939 et qui fit office de thème musical pour la radio allemande pendant la Seconde Guerre Mondiale.

« Lili Marleen – Lale Andersen »

Ultra populaire auprès des troupes allemandes, la chanson connut aussi un rayonnement mondial grâce à sa reprise, aux Etats Unis par Marlene Ditriech.

« Lili Marleen – Marlene Ditriech»

Fort de ce succès, le ministère de la propagande du 3ème Reich envoyèrent Lale Andersen en tournée à travers l’Europe sous domination nazie. Lors d’une soirée dansante, la chanteuse gifla l’adjoint du Ministre de la propagande suite à son comportement trop entreprenant et refusa de se produire le lendemain à Varsovie. Elle fut dès lors assignée à résidence par la gestapo et interdite de chant pendant dix mois. Après une tentative de suicide, elle sera finalement autorisée à rechanter, à l’exclusion de sa chanson-phare « Lili Marleen ».

Après la guerre, elle reprit sa carrière d’interprète sur des textes littéraires. En 1960, elle signa un autre grand succès avec la chanson « Ein Schiff wird kommen », version allemande du titre grec « Les Enfants du Pirée », générique du film du même nom.

« Ein Schiff wird kommen – Lale Anderson – 1960 »

En 1961, à l’âge de 56 ans, elle représenta l’Allemagne au Grand Prix Eurovision de la Chanson avec le titre « Einmal sehen wir und wieder », oscillant entre passages parlés et chantés, avec une partie de couplet en français. Avec seulement 3 points, elle termina à la 13éme place sur 16 participants.

« Einmal sehen wir und wieder », Lale Anderson, live sur la scène de l’Eurovision en 1961

Pendant les années ’60, elle entreprit une série de tournées en Europe, aux Etats Unis et au Canada jusqu’en 1967 avec sa tournée d’adieu « Goodbye Memories ».

En 1969, elle fut répertoriée parmi les personnalités les plus célèbres du 20ème Siècle par le Times. En 1970 et en 1972, elle publia deux livres autobiographiques. Elle décéda à Vienne en août 1972. Elle est inhumée sur l’île allemande de Langeoog où l’on a érigé une statue à son effigie.

En 1980, son histoire pendant la guerre fut librement romancée dans le film de Lili Marleen de Rainer Werner Fassbinder.

Extraits du film « Lili Marleen » de Rainer Werner Fassbinder, 1981, incluant l’interprétation de la chanson « Lili Marleen » par l’actrice allemande Hanna Schygulla

Passion, commémoration, Eurovision.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s