#Eurovision2018: ce mardi soir, Blanche passe le relai à Sennek!

Ce mardi 8 mai à 21h, c’est le grand soir pour notre Sennek nationale qui défendra nos couleurs à la première demi-finale du Concours Eurovision 2018, en direct de Lisbonne…

En intro de cette fantastique soirée live, à 20h20, La Une vous propose le documentaire « La Belgique au top de l’Eurovision« . Au programme: rétrospective des meilleurs classements belges depuis la création du concours, avec les commentaires décalés de Maureen Louys et Jean-Louis Lahaye, vous hôtes pour l’ensemble de la soirée. Et cerise sur le gâteau, une invitée-surprise: Blanche, notre fierté 2017 qui a réussi à hisser la Belgique en 4ème position, tout comme Loïc Nottet deux ans plus tôt! Nous l’avons rencontrée dans les coulisses du tournage et l’avons interrogée sur ses nouveaux projets et ses impressions quant à ce cru eurovisionnesque 2018. Par ici l’interview exclusive!

IMG_2611

Blanche (copyright Vincent Bayer @EurovisionLovers)

– Nous sommes pile un an après ton aventure Eurovision, que s’est-il passé pour toi entretemps?

– Dès le mois de juin j’ai participé à une série d’ateliers d’écriture, entre autre à Londres. En septembre on a aménagé mon studio et en octobre on a démarré l’écriture d’une série de chansons pour mon premier album…

– Comment se passe ce travail créatif ?

– Quelqu’un se met au piano ou à la guitare et commence à chercher des suites d’accords, de façon un peu improvisée. Dès qu’il y a de chouettes trouvailles, on les enregistre. Ensuite on essaye des mélodies de voix chacun de notre côté. Quand quelqu’un tient un truc qui sonne bien, il le propose aux autres et on commence à composer la structure complète de la chanson. Pour les textes, on créé des semblants de phrases pendant qu’on cherche les mélodies de voix. Quand tu les entends ça sonne bien mais quand tu les traduis ça ne veut rien dire… Ce sont des mots qui sortent comme ça, par hasard, et qui donnent un peu le ton de la chanson. Ensuite on écrit les « vraies phrases »… C’est un peu comme ça qu’on avait créé le texte de « City Lights »: Pierre Dumoulin avait écrit des « fausses paroles » dans lesquelles il y avait déjà les mots « City Lights », et on a ensuite construit l’histoire autour de cette base. Je travaille toujours avec Pierre pour mon prochain album, et aussi avec une série d’artistes que j’ai rencontrés, entre autres, à l’occasion de mes camps d’écriture. 

– Tu te vois comment dans 2 ou 3 ans ?

J’ai tout le temps envie d’écrire!

– J’aimerais encore écrire plein de chansons et avoir un public qui aime ce que je fais, qui se retrouve dans mes chansons… pour me permettre d’en refaire d’autres! J’ai tout le temps envie d’écrire, en tant qu’artiste, c’est un besoin! J’aimerais aussi faire plein de concerts dans de chouettes salles et sur des festivals, rencontrer et faire des sessions avec d’autres artistes…

– Que retires-tu de ton expérience Eurovision ?

L’Eurovision m’a ouvert plein de portes

3938575

Blanche sur la scène de l’Eurovision 2017 (Copyright Eurovision Song Contest)

– C’était très intense et concentré. J’ai dû faire énormément d’interviews dans un laps de temps très court, maintenant je maîtrise! Aujourd’hui, je sais aussi l’importance d’insister sur ce qu’on veut et ce qu’on ne veut pas. City Lights a super bien marché en Belgique mais aussi en dehors. L’Eurovision m’a ouvert plein de portes. Aujourd’hui j’ai la possibilité de faire Les Nuits du Botanique, je serai aussi aux Francofolies de Spa, j’annoncerai aussi encore d’autres festivals… Depuis l’Eurovision j’ai écrit plein de chansons et sans City Lights je ne sais pas trop où j’aurais pu les présenter!

– La chanson City Lights va-t-elle se retrouver sur ton premier album?

– Bonne question… je ne sais pas… Cet album est vraiment un chapitre totalement différent, je dois voir si ça ferait du sens…

– Tu as récemment rencontré Sennek, notre représente de cette année. Que penses-tu de sa chanson?

Sennek chante super bien! Aucun risque, c’est gagné!

– Sa chanson est vraiment géniale! Elle reste en tête et elle est super belle. Et Sennek chante super bien, je l’ai vue en live et elle est vraiment parfaite! Aucun risque, c’est gagné!

– As-tu des favoris pour ce cru 2018?

– J’ai été tellement occupée ces derniers temps que je n’ai pas encore eu le temps d’écouter toutes les chansons… Là j’ai évidemment entendu la Belgique, mais aussi le Royaume-Uni, vu que la chanteuse SuRie était ma choriste sur City Lights!

IMG_2619

SuRie, choriste de Blanche à l’Eurovision 2017 (à droit) (Copyright Vincent Bayer @EurovisionLovers)

Et jai aussi écouté la chanson d’Israël que je trouve très chouette. Je ne suis pas seule à le penser vu qu’elle est actuellement très haut dans les classements des bookmakers… Mais j’adore vraiment la Belgique!

6f132a43-1a9d-4175-866d-26865cc53ebc

Sennek (Copyright Géraldine Merchiers)

Ce mardi 8 mai à 20h20, branchez-vous sur La Une pour suivre cette fantastique rétrospective des meilleures moments belges à l’Eurovision. Et dès 21h00, tout comme Blanche, soutenez Sennek, notre nouvelle représentante, à l’occasion de la 1ère demi-finale du Concours. Tous ensemble pour soutenir la Belgique à l’Eurovision 2018!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s