Eurovision 2017: Blanche rayonne!

C’est parti, la grande aventure de Kiev 2O17 démarre en trombe pour notre Blanche nationale! Depuis quelques jours, la jeune interprète de « City Lights » enchaîne les tests sons, habillages, prises de vues et interviews à un rythme effréné. Le point sur cette première semaine d’effervescence, à l’heure des répétitions sur scène diffusées en exclusivité devant des journalistes et blogueurs du monde entier…

ad227b545b1adad9e42576c11d36d898

copyright Thomas Hanses

A 17 ans, Ellie Delvaux, alias Blanche, a réussi à se forger une belle notoriété nationale en seulement quelques mois. Qui plus est au Nord du pays, là où les tendances se font et ouvrent la porte sur des perspectives internationales…

Blanche, c’est la fragilité d’une voix subtile et la force d’une jolie ado qui n’a pas froid aux yeux…

« Elle a des larmes dans la voix »

« La première fois que je l’ai entendue chanter, Blanche était encore Ellie » commente Pierre Dumoulin, compositeur et co-auteur de City Lights. « Elle avait l’air tellement fragile en regard de sa voix forte et profonde. J’ai tout de suite pensé qu’elle avait des larmes dans la voix. Pour partager ce sentiment très particulier, nous avons imaginé une scénographie qui ramène à l’essentiel: la chanson, portée par cette voix si singulière. Je vous invite à vivre ces 3 minutes comme un moment hors du temps, qui, je l’espère, vous fera voyager avec Blanche comme j’ai moi-même voyagé avec Ellie« .

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pierre Dumoulin (copyright Vincent Bayer @eurovisionlovers)

Les City Lights illuminent la scène de Kiev

Kiev International Exhibition Centre, jeudi 4 mai 2017. Les centaines de journalistes européens présents dans la salle de presse sont rivés sur les écrans qui diffusent en live la répétition belge de ce jour.

Un faisceau lumineux plonge sur les jeunes épaules de celle qui porte tous nos espoirs. Blanche fait son entrée dans la « danger zone ». Une sphère virtuelle surplombe sa silhouette, tournoie et se décompose en formes linéaires. Les lumières entonnent une danse graphique, s’enchaînent et se déchaînent autour de la chanteuse, se rangent et forment des murs de rayons rectilignes.

472eebc1cad762ce7ef28fae65df3c5f

Copyright Thomas Hanses

Avec des gestes frêles mais précis, Blanche tient cet univers à distance, mais de justesse, comme sur un fil. Souples et délicats, ses mouvements semblent caresser l’espace. La chanson évolue et monte en puissance. Le regard de Blanche s’anime avec timidité, dans toute la candeur de sa jeunesse. Son chant est doux et posé, entre notes graves et hautes.

Thomas Hanses

Copyright Thomas Hanses

Moderne et onirique, le tableau tient sa promesse d’invitation au voyage. City Lights est une respiration qui interpelle et fait du bien.

Depuis cette répétition, les réactions ne cessent de fleurir sur le web. A ce jour, la vidéo de City Lights et les vidéos des répétitions de Blanche sur le compte Youtube du Concours Eurovision comptabilisent plus de 3 655 000 vues, et le titre a dépassé le million de streams sur Spotify!

3670278bfa051f11120e4708be0e10c9

Copyright Thomas Hanses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s