Lisa Angell aux fans français de l’Eurovision : c’est nous qui allons gagner!

A l’occasion du « meeting de printemps » des Eurofans le dimanche 26 avril dernier à Paris, Lisa Angell, la représentante de la France au Concours Eurovision de la Chanson 2015, est venue à la rencontre de ses aficionados et s’est livrée au jeu des questions…

Lisa Angell - Eurofans 2015

Il y a quelques semaines, les membres du fan-club français du Concours Eurovision de la Chanson ont été invités à poser leurs questions à Lisa Angell via le site de l’association. Le Président a collecté les plus pertinentes et les a posées à l’intéressée. Passion, questions, Eurovision…

Le stress c’est comme le cholestérol il y a du bon et du mauvais…

Comment te sens-tu à quelques semaines du jour J? – Devine… ça monte… le stress monte… Mais c’est un bon stress. Parce que tout comme il y a le bon et le mauvais cholestérol, il y a le le bon et le mauvais stress… Je suis tellement heureuse de représenter mon pays. J’essaye de relativiser, d’être sereine, de garder ma concentration pour exploser le 23 mai.

As-tu entendu les autres chansons concurrentes? – J’ai pris le temps d’écouter tout le monde. Je pense que cette année il y a du niveau autant dans les chansons que dans les voix. Ce sera un beau spectacle, mais c’est nous qui allons gagner… Tu vois, ça c’est le bon stress…

IMG_9692

S’ils me huent, je les fouette

Y a t’il des artistes de cette édition qui t’ont marqué ? A Amsterdam (ndr: lors du pré-concert Eurovision 2015 il y a quelques semaines) j’ai eu la chance de faire des trajets en voiture avec la chanteuse allemande. Elle parle très bien le français et rêve de vivre à Paris. Elle adore notre chanson. La norvégienne aussi parle super bien français et a complimenté notre chanson de cette année. Quand je suis arrivée à ce concert, j’ai écouté les artistes qui chantaient avant moi… ça bougeait beaucoup… je me suis demandée ce qui allait se passer avec ma chanson. Depuis quarante ans que je chante je ne me suis jamais fait huer, je me suis dit que s’ils me huent cette fois-ci, je le fouette… ou alors qu’il ne me resterait que des larmes… Quand j’ai commencé à chanter j’ai entendu des « chuuuut… » et au moment du « n’oublieeez pas… » la salle chantait avec moi! 1500 personnes se sont tues pour m’écouter et ont applaudi au passage « quand il sont arrivés… ». Et à la fin de la chanson  c’était royal! Je ne m’y attendais pas du tout…

Certains critiquent le choix de chanter en français, qui risque de ne pas passer sur la scène de l’Eurovision. – Il faut chanter en français. A Amsterdam on a été compris et je vous jure que c’est vraiment bien de véhiculer notre message en français.

J’ai vécu un typhon en Chine

– A l’Eurovision, il y a beaucoup de chansons festives… – Je n’aurais pas été à ma place avec une chanson plus légère.  Ma chanson parle d’une femme d’expérience, comme moi. J’ai habité quatre ans en Chine et j’y ai vécu un typhon, j’ai vu des maisons détruites et des voitures s’envoler comme des feuilles de papier…

– C’est quoi, pour toi, l’Eurovision? Et comment l’appréhendes-tu? – C’est pour moi le plus grand concours de chant. J’ai consacré ma vie au chant. Face à tout ce respect que j’ai pour la musique et la chanson, l’Eurovision, c’est un passage légitime pour moi.

Lisa Angell - Eurofans 2015

J’ai bossé comme une dingue

Raconte-nous ton parcours dans le chant. – J’ai participé à mon premier concours de chant à 11 ans, avec l’Oiseau et l’Enfant de Marie Myriam. J’ai remporté le concours, je m’y suis représentée chaque année et me suis dit « c’est sûr, c’est ce métier que je veux faire ». J’ai commencé une formation classique mais bon, le classique, c’est très strict et quand tu es ado, bof… J’ai très vite arrêté car je n’étais pas disciplinée. J’ai acheté des disques de Nicole Croisille, Barbra Streisand, Whitney Houston et j’ai bossé comme une dingue. J’ai appris trente chansons et je suis allée sur les routes pour exercer mon métier de chanteuse. J’ai fait vingt-huit ans de piano bar.

Lisa Angell - Eurofans 2015

– Et la Chine dans tout ça? – Mon mari est musicien et a eu une proposition de Franco Dragone qui montait un show à Macao ; on lui a proposé une place là-bas, il est donc parti et moi je suis restée en France avec ma fille qui avait sept ans à l’époque. On était prêtes à le rejoindre quand, à une semaine de notre départ à Macao, Patrick Sébastien me faisait passer dans « Les années Bonheur » et était en passe de me faire signer mon premier album chez Universal. « Donne-moi le téléphone de ton mari, je vais l’appeler » me dit-il… J’ai donc appelé mon mari et lui ai dit « euh… je te passe donc Patrick Sébastien, non non, ce n’est pas une blague… ».  Tout s’est enchaîné… Je suis partie rejoindre mon mari en Chine avec ma fille et puis j’ai fait des aller-retours réguliers pour me permettre de continuer ma carrière en France. Aujourd’hui nous vivons tous les trois à Paris. Et depuis trois ans, j’oscille entre la télé et la chanson. Et maintenant, l’Eurovision…

Une réflexion au sujet de « Lisa Angell aux fans français de l’Eurovision : c’est nous qui allons gagner! »

  1. Ping : Eurovision 2015: la merveilleuse journée des fans français… | Eurovision lovers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s