#Eurovision2018 Belgique: Sennek prépare sa grande entrée !

Dimanche 21 janvier 2018, 16h00. L’établissement « ViaVia Café » de Malines bouillonne d’ambiance, et pour cause: c’est le premier rendez-vous de l’année des membres de l’OGAE, le fan club belge de l’Eurovision. Une centaine de personnes attendent avec une impatience non dissimulée l’arrivée de Laura Groeseneken – de son nom de scène Sennek  – la jeune et talentueuse auteur-compositeur-interprète qui représentera la Belgique au Concours Eurovision 2018, sous la houlette de la VRT. L’artiste a accepté l’invitation et nous l’avons interrogée sur sa chanson. Tadaaam… Par ici les infos!

DSC_5214

La sympathie de Laura Groeseneken n’a d’égal que son délicieux sourire…

  • Bonjour, je suis Vincent, j’écris entre autre pour la page Eurovision du site web de la RTBF et pour le blog ‘Eurovision Lovers’
  • Bonjour, je suis Laura!
  • Je sais!
  •  Haha! J’imagine qu’on va se voir assez souvent à partir de maintenant!
  • Mais oui, je vais te suivre dans cette fantastique aventure…. Et je te suis déjà depuis quelque temps d’ailleurs… Apparemment, toi, tu sais tout chanter: du rock, des balades, de la pop… Mais c’est quoi en fait, le style de Laura à l’Eurovision?

C’est une très belle chanson pop avec de la puissance pour permettre à ma voix de tout donner!

  • Ahaaa… Et cette chanson, c’est ta création?
  • C’est une co-création, c’est un travail d’équipe auquel je suis très heureuse d’avoir participé, j’ai contribué de très près au projet…
  • Quand pourra-t-on l’entendre?
  • Eh bien je ne sais pas, ce n’est pas encore tout-à-fait fini et à ce stade je ne peux pas encore donner d’infos sur la sortie…

Jeune louvaniste de 27 ans, Laura Groeseneken chante sur scène avec Ozark Henry depuis 2014 et a déjà fait ses preuves d’auteur-compositeur, entre autre avec l’écriture du titre « Gravity » pour le groupe Hooverphonic.

Hooverphonic – « Gravity »

La voix de Laura est une vraie promesse eurovisionnesque… Preuve en est, son interprétation live de « Tomorrow never Dies » au « 007 in concert » en 2012, à l’occasion du 50ème anniversaire de l’incarnation cinématographique de James Bond…

Laura Groeseneken – cover « Tomorrow never dies » – 2012

Dans la « vraie vie », Laura est Visual Merchendiser chez Ikea. « Et elle continue le job parce qu’elle a les pieds sur terre » nous confie son manager. La chanson est sa passion. En dehors de ses heures de boulot, elle écrit et compose pour elle-même, sous le nom d’artiste de « Sennek », qu’elle continuera d’arborer pour cette grande aventure du Concours Eurovision 2018.

Sennek (Laura Groeseneken) – « Butterfly »

Dans une interview  pour le site officiel du Concours Eurovision fin 2017, Laura déclarait: « Ils (ndlr: les producteurs au sein de la VRT) m’ont demandé, j’ai un peu réfléchi, ça m’a paru fun et j’ai décidé de me joindre au projet! »

Une chanson formatée Eurovision, ça n’existe pas!

« Le plus important pour moi est de donner une jolie touche à la chanson pour que les gens l’aiment et j’espère que j’y parviendrai. Une chanson à succès pour l’Eurovision, je crois que ça n’existe pas. Toutes les chansons qui ont gagné ces dernières années sont différentes. La chanson portugaise qui a gagné l’année passée, par exemple, c’est une valse… ce qui est très différent de ce qu’on avait l’habitude de voir gagner. Je crois qu’il faut se concentrer sur les qualités de la chanson en tant que telle et pas sur le fait qu’elle soit ‘suffisamment Eurovision’. Une de mes chansons préférée à ‘Eurovision c’est la chanson de l’Ukraine en 2016, « 1944 ». Cette chanson m’a fait vibrer. Je veux écrire une belle chanson, c’est tout. Et pour ça je veux prendre mon temps dans le processus créatif« . Dans la même interview, elle avait aussi précisé: « Je ne suis pas une bonne danseuse, je ne danserai donc pas sur la scène de l’Eurovision« …

Interview de Laura Groeseneken – Eurovision TV 2017

Laura a cette faculté de changer de voix comme d’univers. Dans sa cover de « Rhythm Inside » de Loïc Nottet, sa voix puissante et éraillée se marie à la perfection aux guitares électriques. Dans sa version anglaise d' »Amar pelos dois » – la chanson gagnante du Concours Eurovision 2017 -, sa voix douce et fragile est sur le fil.

Laura Groeseneken – Cover de « Rhythm Inside » de Loïc Nottet

Laura Groeseneken – Cover de « Amar pelos dois » (version anglaise) de Salvador Sobral

Laura – pardon, Sennek – défendra nos couleurs belges à la première demi-finale du Concours, le mardi 8 mai.

D’ici là, tous avec onze Lauratje – pardon, onze Senneketje – !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s