Où va la France ? Destination : Eurovision !

« Où va la France ? Destination : Eurovision ! » – Un article de Sébastien Bours.

Ce samedi 26 janvier 2019, la France décidera de la chanson qui la représentera à Tel-Aviv en mai prochain. Elle aura le choix entre de nombreux artistes lors de la grande finale de sa sélection nationale. Pour l’occasion, France Télévisions affiche clairement son ambition : sélectionner la chanson qui touchera certes les Français, mais aussi et surtout les téléspectateurs internationaux du Concours Eurovision. Si les moyens mis en oeuvre de ces finales nationales impressionnent (en termes financiers, de communication, de casting,…), la véritable surprise est l’engouement que suscite cette sélection sur les réseaux sociaux et dans les médias français. On est bien loin de la conception ringarde du concours et la prise en dé-considération qui écornait son image dans l’Hexagone. D’où vient cet investissement et ce changement de paradigme ? Petit retour sur le périlleux voyage eurovisionnesque français de ces 20 dernières années…

logo destination eurovision 2019

@France Televisions

« Un an, deux ans, cent ans à deux. Et puis un jour on est tout seul » (Requiem)

Pendant des décennies, la France a fait partie de ces pays attachés à l’Eurovision et souvent bien placés dans les classements finaux : de la création jusqu’à la fin des années 70, la France peut aisément être considérée comme LE pays Eurovision avec 5 victoires au compteur et de nombreux podiums. Même dans les années 80’ et 90’, le TOP 10 est une habitude et le TOP 5 régulier. La traditionnelle grande balade française trouve alors toujours écho dans le coeur des Européens.

c74997b8ff1ba29cef5603afa07d283a

En 2004, un changement important dans la forme du Concours conditionne la suite du voyage français : l’introduction du principe des demi-finale(s), permettant d’élargir le concours à de nombreux nouveaux pays.

A partir de là, pendant près de 10 ans, la France se retrouve régulièrement hors de la fameuse « colonne de gauche » du classement (le convoité top 13…). La voiture France patine et ne s’en sort plus. 

eurovision-classement01

Alors, elle essaye un peu tout et n’importe quoi. Elle décide de brasser les styles musicaux, misant sur « différentes recettes » plutôt que sur la qualité : de l’humour kitsch aux consonances d’un tube de l’été en passant par de l’ alternatif ou en réessayant la traditionnelle balade… Rien n’y fait : la France n’arrive plus à conquérir le coeur des Européens. Même quand en 2009 elle sort l’artillerie lourde en sélectionnant une de ses plus grandes stars – Patricia Kaas – qui atteint péniblement le top 10. La chute aux enfers se poursuit avec, pour 4 années consécutives, l’atteinte TOP 5… des perdants, dont une douloureuse dernière place en 2014. La panne est totale.

Comment expliquer cette chute vertigineuse, cette sortie de route pour un pays fondateur de l’Eurovision qui avait connu tant d’heures de gloire ? L’élargissement du concours à de nombreuses autres cultures plus éloignées des standards français? Des chansons conçues pour la France plus que pour l’international? L’obstination à ne vouloir chanter qu’en Français? Des messages trop complexes? Probablement un peu de tout ça.

« C’est quand on ny croit plus du tout, qu’on trouve un paradis perdu en nous » (J’ai cherché)

Et puis, enfin, la France se remet en question. France Télévisions s’entoure de personnes passionnées, bien décidées à redonner du crédit à la France à travers un concours qui lui-même reconquiert ses lettres de noblesse, après avoir été perçu comme désuet pendant de trop longues années. Force est de constater que l’Eurovision d’aujourd’hui est synonyme de qualité et de créativité.   Edoardo Grassi, Nathalie André (Star Academy), Marie Genest (Nouvelle Star), Bruno Berbères (The Voice) l’ont bien compris. Ils veulent ouvrir la France à l’Eurovision ‘new generation’, en tenant compte des deux grands phénomènes du moment: le succès et la qualité des télé-crochets nationaux, et la puissance des réseaux sociaux. Après s’être trop longtemps regardée le nombril, la France regarde autour d’elle et va de l’avant. Son moteur est en marche et elle repart vers cette destination qui la fait à nouveau tant rêver : l’Eurovision, et ses sommets du classement…

En 2016, France Télévisions étonne en sélectionnant un candidat issu d’un télé-crochet (sacrilège) de la chaine privée concurrente (double sacrilège) avec un titre en franglais (triple sacrilège), le tout dans un style pop rafraichissant, à l’instar du vainqueur de l’Eurovision de l’année précédente (quadruple sacrilège). Et ça marche. Dès sa sortie, la chanson « J’ai cherché » d’Amir est favorite chez les bookmakers.

La chanson décrochera finalement une honorable 6ème place et remportera le concours OGAE, qui récompense le titre préféré des fan-clubs de l’Eurovision. La France aurait certes pu encore mieux faire avec une scénographie plus aboutie, mais l’essentiel était là : une chanson parfaite pour reconquérir le coeur des européens.

47fd7b177aa23d372ee6408086847e65

Amir

En 2017, la France poursuit dans cette voie du rajeunissement et de la réinvention du style français. Le succès est au rendez-vous avec un nouveau classement dans le TOP13. Même si elle n’a pas atteint le niveau de la chanson d’Amir au classement final, la chanson « Requiem » d’Alma a été appréciée par les fans du concours.

Le voyage se poursuit mais il faudra à la France encore un peu « plus » pour arriver à destination.

db4069f952667780686802d428696c0b

Alma

Les audiences confortent France Télévisions dans sa volonté de re-déployer la marque Eurovision dans les foyers français. S’inspirant du modèle suédois, le pari d’une finale nationale est lancé pour que les Français élisent directement leur représentant. Et comme un symbole, le titre n’est autre que le reflet de l’objectif de France Télévisions : « Destination Eurovision », et sa victoire ! Après avoir retrouvé le goût du voyage, il est temps de mettre les moyens pour atteindre la plus belle « place » du monde de l’Eurovision. 

En 2018, la première édition de « Destination Eurovision » voit des artistes avec un degré relatif de notoriété se lancer dans l’arène, avec la volonté assumée de représenter la France. Suite à la victoire du Portugal en 2017, le pays sent qu’il faut envoyer quelque chose de différent, et le public choisit Madame Monsieur et chanson « Mercy », au texte fort et à la musicalité unanimement saluée.

Le hype est immédiat et les bookmakers les portent candidats au top 5. Au final, la France termine 13ème mais remporte le prix de la presse.

2156e4ee4ba783342459d128198338b9

Madame Monsieur – « Mercy »

« On ma tendu la main et je suis en vie » (Mercy)

Après avoir à nouveau goûté au succès (du classement, de la critique, des prix secondaires) et au vif intérêt des fans européens du concours, la France est consciente qu’elle peut continuer à s’améliorer et prétendre à la victoire. France Télévisions a réussi à reconquérir le public français autour de l’Eurovision, comme en témoignent les audiences françaises tant vis-à-vis du concours que de la sélection nationale. En 2019, la vitesse supérieure peut donc être enclenchée dans une deuxième édition de Destination Eurovision.

Corollaire du positivisme renaissant autour du concours, cette deuxième édition voit arriver des artistes reconnus par leurs longues carrières, un éclectisme de morceaux et de styles différents, ainsi qu’un soin apporté au « staging » et à la production. La France croit plus que jamais que la destination est à portée de vue.

Ce samedi, la France va donc porter son choix entre les 8 candidats encore en lice. Quel que soit le résultat, il est un constat évident : la France présage de belles choses pour son avenir à l’Eurovision. 

Alors, qui la France choisira-t-elle pour l’approcher un peu plus de sa destination de rêve : l’Eurovision et son trophée ? Réponse ce samedi. Et pour découvrir les chansons en lice dès maintenant, c’est par ici

Passion, évolution, Eurovision…

PS: Les Eurovision Lovers sont très heureux d’accueillir Sébastien Bours, l’auteur de cet article, qui va donc régulièrement enrichir les infos de ce blog de sa « patte eurovisionnesque » 😉 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s